S'identifier - S'inscrire - Contact

Les informations générales


Bruit des transports

Par Véronique Hollander • 2. les informations générales • Mardi 01/07/2014 • 0 commentaires • Version imprimable

Mots-clés : , ,

1. Pourquoi s’en préoccuper ? 

Parce que le bruit lié au transport génère, entre autre, du stress, des perturbations du sommeil,  une diminution des capacités cognitives et aussi des maladies cardiovasculaires et des altérations du système immunitaire... 
Dans vos réponses aux enquêtes publiques, vous pouvez apporter une attention particulière au bruit généré par le transport, en ayant trois mots-clés en tête : moins, autrement et mieux.
  • Moins, c'est proposer une réduction du bruit à sa source, en diminuant le volume du trafic et la vitesse des véhicules.
  • Autrement, c'est prévoir des modes de déplacements alternatifs à la voiture individuelle : transports en commun, piétons, vélos, voitures partagées...
  • Mieux, c'est penser l'amélioration des revêtements des routes, des régimes des moteurs et de la qualité des pneus ; l'organisation de formation à l'éco-conduite et la multiplication des écrans entre les routes et les zones de vie.
L'organisation mondiale de la santé (OMS) estime que des effets néfastes pour la santé humaine sont associés à des niveaux de bruit de 40dB durant la nuit et de 55dB en journée. L’OMS a donc défini des valeurs guides pour différents milieux spécifiques : zones résidentielles extérieures, cour de récréation, intérieur des chambres à coucher... vous pourrez retrouver ce tableau dans notre vade mecum bruit des transports à la page 6/41. Vous pouvez également consulter le résumé d'orientations des directives de l'OMS relatives au bruit dans l'environnement.

2. Les principes généraux à défendre
 
  • Augmenter les modes de déplacements alternatifs à la voiture.
  • Diminuer le volume du trafic (le nombre de véhicules)
  • Diminuer la vitesse des véhicules
  • Diminuer le volume sonore au moyen d'infrastructures adaptées
 
Il est important de savoir qu'en dessous de 30km/h c'est le bruit du moteur qui domine ; au-delà c'est le bruit du roulement. 
 
3. Les points importants à vérifier pour répondre à l’enquête publique
 
  • le volume du trafic prévu : quel est le nombre de camions et de voitures attendues sur ces nouvelles voiries ? Quel est potentiellement le trafic généré par le nouveau lotissement ou le nouveau zoning ? Vous pouvez vous en faire une idée en fonction du nombre d'habitations construites ou du nombre d'entreprises prévues, de la taille des routes d'accès, du nombre de places de parkings nouvellement créées...
  • Quelle est la vitesse autorisée sur les nouvelles voirires? Est-elle adaptée par rapport à la situation de la route et des habitations environnantes? ou des activités prévues ou existantes ? En centre de ville ou de village, privilégiez le 30km/h
  • Des écrans entre les routes et les zones de vies sont-ils prévus: arbres, murs anti-bruit, buttes ou merlons, couverture des axes routiers...
  • Des modes de transports alternatifs à la voiture individuelle sont-ils prévus?  Comme des trottoirs suffisamment larges et adaptés aux poussettes et aux voiturettes, sentiers, pistes cyclables, liaison de transport en commun entre le lotissement ou le zoning et les centres ou les gares les plus proches... (bandes bus ou site propre si justifié)
  • A-t-on pensé à la mise en oeuvre d'une plate-forme carpoolplaza, à la création d'une station CAMBIO, une sensibilisation à l'altermobilité des futurs habitants ou entreprises est-elle prévue? Cela peut par exemple passer par l'offre d'un abonnement de bus, une information claire sur les alternatives existantes ou à venir, une information concernant la localisation des services de proximité...
  • Quel sera le volume du charroi durant les travaux? Sur quelle période et à quelles heures de la journée?
  • Des infrastructures routières permettant une diminution du bruit sont-elles prévues: chicanes, limitation de vitesse à 30km/h dans les centres, création d'effet portes, retrécissements de routes ; et pour les routes rapides et autoroutes : panneaux absorbants, rideaux d'arbres ou merlons...
 
4. Associations qui ont fait l'expérience du sujet
 
6       Documentation
 
Les guides, codes, liens législatifs
  • la directive 2002/49/CE, relative à l'évaluation et à la gestion du bruit dans l'environnement
  •  toutes les lois et arrêtés relatifs au bruit en Belgique
 
Les personnes ressources chez IEW
  • Valérie Xhonneux
  •  Pierre Courbe
 
Les associations ressources
Bibliographie

Articles portant sur des thèmes similaires :


 Fédération Inter Environnement Wallonie
Adesa Action Environnement Beauvechain
Cadev Villers-La-Ville
Environnement Dyle
Lasne Nature
Epures  (Brabant wallon)
Ce site a été réalisé gracieusement par EPURES ASBL (Observatoire indépendant de l'environnement en Brabant wallon). Le contenu des fiches a été élaboré par les permanents et les bénévoles de la Fédération Inter-Environnement Wallonie et des associations à la base de cette initiative.